Calbinotox

English | Français

Actualités

  • Soutenance du doctorat de Rania Allouche

    Publié le 21/11/2022

    Rania Allouche a brillamment soutenu le 16 novembre sa thèse intitulée : "Effet anti-inflammatoire d'hydrolysats de protéines de surface ou intracellulaires de Streptococcus thermophilus obtenus après action de protéases digestives". L'ensemble de l'unité de recherche Calbinotox lui adresse ses plus sincères félicitations

    Lire la suite

  • Arrivée de Christophe Derrien en préparation de doctorat

    Publié le 03/11/2022

    L'unité de recherche Calbinotox a accueilli depuis le 1er octobre Christophe Derrien qui a rejoint le laboratoire dans le cadre de la préparation d'un doctorat.

    Lire la suite

Voir toutes les actualités

Calbinotox

L’unité de recherche Calbinotox (Composés Alimentaires : Biofonctionnalités et Risques Neurotoxiques), composée de 13 membres permanents (1 professeur-praticien hospitalier, 2 professeur.e.s, 5 maître.sse.s de conférences, 1 ingénieur de recherche, 3 technicien.ne.s de recherche, 1 gestionnaire d'unité), possède des compétences en neurosciences, neurotoxicité, biochimie, biologie moléculaire, microbiologie, biologie cellulaire, histologie et sciences de l’aliment. Elle appartient à l’Université de Lorraine et se situe sur le site de Nancy.

L’objectif du projet Calbinotox, est (i) d’étudier l’impact de différents composés de l’aliment sur la santé du consommateur afin de dégager à termes des indicateurs/stratégies de prédiction et (ii) de concevoir par ingénierie reverse des aliments adaptés à différents types de populations (nutrition personnalisée) qui maximiseraient les effets positifs tout en minimisant ou remédiant à des effets négatifs sur la santé.

Le projet Calbinotox se décline en 3 parties :

  1. Caractérisation et prédiction des effets d’ingrédients et de contaminants chimiques de l’aliment sur la fonctionnalité cérébrale. Concernant les contaminants chimiques, l'équipe se focalise sur la neurotoxicité dans la période péri-natale de faibles doses de polluants, contaminant les aliments ;
  2. Recours aux effets bénéfiques d’ingrédients pour réduire/contrer les effets neurotoxiques induits par des composants ou des contaminants chimiques de l’alimentation ;
  3. Conception d’aliments fonctionnels par ingénierie réverse.

Equipe

Collaborations

Équipement

Thèses et Stages

Thèses en cours

  • MOREL Chloé (Depuis le 03/10/2019)

    Neurotoxicité développementale des retardateurs de flammes organobromés. Rôle d'une exposition périnatale à ces polluants chimiques dans l'émergence des troubles du spectre de l'autisme chez le rat.

Anciennes thèses

Voir les productions antérieures

Offres de stages

Aucun stage n'est proposé actuellement.